22 octobre 2017

Dans les corrections

Je suis un peu silencieuse sur le blog, mais je travaille quand même, hein, faut pas croire que je ne fais que regarder le meilleur pâtissier, Cousu Main, des séries, et l'intégrale de Bref sur YouTube, ah ah ah, non, mais vous me connaissez, à force.

Hum.

Bref.

J'ai donc corrigé Papa de Papier. "Encore" me direz-vous ? Ben, cette fois-ci, c'est la dernière fois
avant le BAT. Donc, on y est presque !!!
J'aime beaucoup cette histoire, qui est vraiment forte et poétique à la fois... je ne vais pas trop en faire, sinon vous aurez l'impression que j'ai la grosse tête.
Vivement le mois de janvier pour vous la faire découvrir !



Et, sinon, j'ai commencé (et bien avancé) les corrections pour le roman écrit dans le cadre du feuilleton des incos (qui s'est appelé "Comment je suis devenue un robot" puis "j'ai traversé la route", puis "Traverser", mais je ne suis toujours pas convaincue du titre). Là, on est dans la phase "avant envoi à l'éditeur". Si tout va bien, je finirai la semaine prochaine... pour une publication éventuelle en 2019 ! (c'est mon plan, et ça m'étonnerait que ce soit avant).
On verra bien. Je sais déjà à qui je veux l'envoyer, et une autre maison d'édition, avec qui je n'ai pas encore travaillé, m'a demandé de le lire aussi... ça se profile donc pas mal.
Reste à finir de corriger, mais la base est bonne (je me suis fait pleurer toute seule sur une scène : c'est bon signe).

Ces deux romans sont dans la lignée de ce que j'ai fait avec Ascenseur pour le futur (sauf que Papa de Papier aborde la maltraitance, et l'autre le handicap). Le format est proche, et la tranche d'âge aussi (peut-être un peu plus âgé pour le second car travaillé avec des 5ème et des 4ème).

Bon, du coup, comme ça me fait penser à Ascenseur, je suis OBLIGÉE de partager cet épisode de Bref :





À bientôt, les ami(e)s !

12 octobre 2017

Petit compte-rendu du salon de St Etienne

Alors, le week-end dernier, j'étais à St Etienne. Que vous dire ? Comme chaque année, c'était super !
Je dédicaçais sur le stand de la Librairie de Paris, qui a une équipe au top (cœurs sur eux).

Comme cela faisait deux ans que je n'avais pas été invitée, j'avais peur que les lecteurs m'aient "oubliée" mais pas du tout ! Ils ont été nombreux à venir prendre des suites, ou des nouveautés, ou simplement passer me dire un petit mot gentil sur leurs lectures... autant d'échanges qui me font chaud au coeur !
Mais il y a eu aussi les (nombreux) nouveaux lecteurs qui ont découvert mes univers. Quelle joie de faire briller les yeux en racontant mes histoires ! J'ai toujours l'impression d'être face à des gourmands qui s'apprêtent à croquer dans un gâteau !

J'ai eu le plaisir d'échanger avec des collègues auteurs que je découvrais en vrai (comme Sylvie Allouche, Antoine Jaunin ou Laure Monloubou), et de discuter plus longuement avec Manon Fargetton, Sophie Rigal-Goulard ou Arthur Ténor, par exemple !

Bref, une excellente édition, qui s'est terminée pour moi avec des piles de livres qui ne pouvaient plus porter ce nom tellement il en restait peu !

Et puis, vous savez quoi ? J'en avais marre de courir aux quatre coins de l'hexagone (et plus) sans rien voir d'autre que les salles de classe ou les tentes de dédicaces. Alors, quand les organisateurs du salon ont proposé la visite d'un musée de la ville, j'ai dit oui !

Dimanche matin, avant de signer, je suis donc allée au Musée d'Art et d'Industrie où j'ai découvert avec plaisir les trois collections (armes, cycles, rubans), même si nous avons dû presser un peu le guide pour ne pas arriver trop tard au salon (quand même, restons professionnels !).

Voici quelques photos pour vous donner envie d'y aller :

une arbalette

pouvoir soupeser fleuret, rapière et épées à deux mains : top pour une autrice de fantasy !

des fusil extraordinaires donnent des idées...

... des pistolets aussi !

et la pointeuse à clef ? Vous connaissiez ?

Même si les cycles m'intéressent moins, j'ai apprécié les explications



Métier à tisser... des lacets !

L'arrière de l'énorme métier à tisser les rubans

Les cartes perforées, comme des programmes informatiques

Nous avons même eu une démonstration de tissage !

C'était vraiment très complet.

Les cycles, ce n'est pas un sujet qui éveille particulièrement ma curiosité, mais les explications et démonstrations étaient intéressantes.

Pour les rubans, le principe du métier à tisser m'a rappelé ce que je savais des Canuts à Lyon, mais voir la machine en action, c'est quand même très impressionnant !

Quant aux armes... avec un métier comme le mien, c'est de la documentation formidable ! J'aurais pu rester des heures à prendre des notes !!!

Mais mes lecteurs m'attendaient au salon, et il sera toujours temps de revenir en touriste lors de phases de recherches pour un prochain bouquin !

4 octobre 2017

Fête du livre de St Etienne

Je continue dans ma lancée des salons de l'automne, cette fois-ci à St Etienne !




J'y serai dès vendredi (6 octobre) dans le courant de la matinée, jusqu'à dimanche (8 octobre).


J'espère vous y voir nombreux !!!



3 octobre 2017

Aventuriales 2017

Encore une très belle édition pour les Aventuriales 2017 !


Le seul bémol, de mon côté, c'est cette espèce de crève qui m'a frappée le jeudi avant de partir, et m'a suivie tout le week-end, au point de devoir lancer un "Mouchoir Gate" avec appel aux dons pour me fournir assez de mouchoirs pour garder ma dignité !

quelques dons du Mouchoir Gate !

J'ai eu l'occasion de parler d'Ascenseur pour le futur avec des classes de 6ème et 5ème à Châtel-Guyon vendredi :
 
(Photo issue de cet article)

J'ai bien rigolé avec ma Wonderfriend Silène Edgar (que ce soit devant des crêpes ou de la truffade).


Nous étions en bonne compagnie : Carina Rozenfeld, Aurélie Wellenstein, Rod Marty, Valérie Simon, Jean-Luc Marcastel, Cassandra O'donnell, Johan Heliot, Lionel Davoust, Estelle Faye... j'en oublie, bien sûr, c'est aussi pour ça qu'il faut que j'arrête de citer des noms !


Johan Heliot, mon voisin du week-end ! (photo Andrée)
 
J'ai eu le plaisir de retrouver des lecteurs rencontrés lors des précédentes éditions, et de voir les élèves rencontrés le vendredi dans leur collège, sans oublier les visiteurs curieux de découvrir de nouveaux univers !

Bref, pour ma troisième année à Ménétrol, je confirme que c'est un salon super, avec des organisateurs toujours aux petits soins, et des bénévoles adorables, des libraires qui se décarcassent, et un public fort sympathique !

20 septembre 2017

Entre deux salons

J'ai eu un peu de mal à me remettre de Nancy (d'où mon absence sur le blog) ! Peut-être parce que c'était la reprise ? Peut-être à cause des 10 heures de transport (avec une partie bloquée à Paris) ? Peut-être à cause du froid ? En tout cas, le salon en lui-même était super, même s'il m'a laissée sur les rotules !


La place Stanislas, ça ne plaisante pas !

On a bien mangé...


Et j'étais avec ma Wonderfriend Silène Edgar !!!

Mieux vaut une photo floue que pas de photo du tout

Et mon nouveau sac de dédicaces à fait sensation !


C'est vraiment une grosse machine bien rôdée, où j'ai eu le plaisir de raconter mes histoires à qui voulait les entendre, et à faire briller les yeux des (futurs) lecteur (ça, franchement, c'est top !).
Spéciale dédicace à Cyrille qui est venu me dire le dimanche qu'il s'était couché à 4h30 du matin à cause des élémentaires !!!


J'ai retrouvé ou rencontré des collègues du métier... ça fait aussi partie des grands bonheurs sur les salons !


Dans le sens des aiguilles d'une montre, en commençant en bas à gauche : Cassandra O'Donnell, Marie Pavlenko, Marie Caillet, Moi, Timothée de Fombelle, Erik L'Homme, Silène Edgar, Yves Grevet et Manon Fargetton (qui a le copyright de ce selfie de grande tablée !).


Mais du coup, la remise en route dans l'écriture et les corrections à été un peu rude. Là, ça y est, j'ai repris le rythme mais... vendredi, je repars !!!


Direction Les Aventuriales, à Ménétrol (un salon qui monte, qui monte, et que j'aime beaucoup depuis ses débuts !)




N'hésitez pas à venir, c'est vraiment un beau moment d'échange !

7 septembre 2017

C'est la rentrée pour moi aussi !



Premier salon de l'année (scolaire) : Le Livre sur la Place, à Nancy !


J'y serai de vendredi après-midi à dimanche, en bonne compagnie...


Et j'ai acheté des stylos neufs pendant les fournitures scolaires pour mes enfants, donc je suis équipée ! J'ai même un joli nouveau sac pour transporter mes tampons (j'espère juste qu'il est assez grand !). Bref, il faut que je fasse mon "cartable", en plus de ma valise !



Venez nombreux, on pourra papoter !





30 août 2017

Le retour de la vengeance de la campagne

Vous vous souvenez peut-être d'un de mes romans, "La campagne aux trousses", sur lequel j'ai travaillé courant 2013 (voir cet article, par exemple) et qui a finalement été publié en juin 2014 aux éditions Imaginemos.






Pour ceux qui ont suivi, c'était Xavier Décousus qui avait lancé la collection jeunesse. J'avais commencé à travailler avec lui sur le roman, mais... bon, je ne vais pas vous refaire l'histoire, on est malheureusement allés au bout de la publication sans lui.
Quelques mois après son décès, la collection s'est arrêtée et j'ai récupéré mes droits.

À ce moment-là, j'avais déjà envie de retrouver mes personnages (très proches de moi, ma sœur et mes cousines) pour leur faire vivre d'autres aventures en vacances, et j'avais déjà écrit "La Montagne aux trousses" comme une suite indépendante... (j'en parlais début 2015 ici).

Le temps (et les autres bouquins) passant, je ne m'étais pas trop occupée de re-proposer le texte et puis... finalement, ça a bougé !

J'attends le contrat (en cours, donc bientôt) pour l'annoncer officiellement avec le nom de l'éditeur et tout, mais une nouvelle version de "Ma pire semaine de vacances (à la campagne)" va sortir en avril 2018 !

Je suis vraiment ravie que ce texte ait droit à une seconde chance !

Sauf qu'après discussions avec mes éditrices... il est un peu court. Donc me voilà à retravailler cette histoire, pas simplement pour la "faire gonfler" artificiellement ou développer un paragraphe ou deux, mais pour la renforcer ! Et puis, quand je dis "un peu court", il faut carrément doubler le texte, en fait !
J'ai plein de pistes de travail, et j'ai déjà une vision globale de la seconde intrigue que je vais venir imbriquer dans la première (tout à coup, ce n'est plus le même texte... tant mieux, vous pourrez le (re) découvrir avec plaisir).

En un sens, je l'éloigne du côté autobiographique pour ajouter de la fiction. C'est bien aussi.


Bref, voilà à quoi je vais passer mes prochaines semaines.

Histoire de rester encore un peu en vacances au moment de la rentrée scolaire...